=> [Français]
=> [Português]

Database - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Record ID : 2322
Created on : 25/04/2009
Modified on : 7/05/2010

Modify this record
Do not follow this link unless you know the admin password!

URL of this record : http://afar.info/id=2322

=> easy

Author(s) :

Lauren A. Plante

Year of publication :

2009

Bibliographical entry (without author) :

Mommy, what did you do in the industrial revolution? Meditations on the rising cesarean rate. The International Journal of Feminist Approaches to Bioethics. Spring 2009, Vol. 2, No. 1, Pages 140-147

Résumé (français) :

Abstract (English):

As the cesarean rate rises in the United States, it is sometimes hailed as a move toward increased safety or increased autonomy. But the industrialization of birth may have consequences which actually decrease women's autonomy and strip choices away.

Sumário (português):

URL :

http://inscribe.iupress.org/doi/abs/10.2979/FAB.2009.2.1.140

DOI :

10.2979/FAB.2009.2.1.140

Comments :

Extraits :

« Gawande [2006] makes a case for the standardization of obstetrics. “You seek reliability. You begin to wonder whether forty-two thousand obstetricians ... could really master all these techniques ... obstetricians decided that they needed a simpler, more predictable way to intervene when a laboring mother ran into trouble. They found it in the Cesarean section.” He suggests that techniques for effecting vaginal delivery—maneuvers to reduce a shoulder dystocia, deliver a breech baby, assist delivery with forceps—are so subject to variations in skill that they cannot be standardized for reliably good outcomes, while the cesarean operation is commonplace and consistent. It is, if you will, the least common denominator: every obstetrician knows how to perform one. While this is a fascinating perspective on the changing of obstetrical practice, for those of us who actually work on a busy obstetrical unit industrialized childbirth conjures up images of the factory floor.»

Gawande [2006] défend la standardisation de l'obstétrique. "On a besoin de fiabilité. On commence à se demander si 42000 obstétriciens ... peuvent vraiment maîtriser toutes ces techniques ... les obstétriciens ont décidé qu'il leur fallait une manière plus simple et plus prédictible d'intervenir lorsqu'un accouchement tournait mal. Ils l'ont trouvée dans la césarienne." Il est d'avis que les techniques de l'accouchement vaginal - les manoeuvres permettant de gérer une dystocie d'épaule, extraire un bébé en siège ou aider l'expulsion avec des forceps - sont tellement sujettes à des variations de compétence [(opérateur-dépendantes)] qu'on ne peut pas les standardiser pour garantir de bons résultats fiables, alors qu'une césarienne est banale et régulière. Si vous voulez, c'est le plus [grand] commun dénominateur : tout obstétricien sait la faire. Alors que nous sommes en présence d'une perspective fascinante sur le changement de la pratique de l'obstétrique, pour celles et ceux d'entre nous qui travaillent réellement dans une unité d'obstétrique à haut rendement l'accouchement industriel évoque des images de l'usine traditionnelle.

« Although the inherent literal meaning of the term high-risk pregnancy is one that entails a greater risk of a poor outcome (for mother or baby,) the subtext seems to be that high risk equals high value. In some cases it is difficult to persuade a low-risk woman to continue her care with a general OBGYN practice instead. “But I’m high-risk,” she says. Does she really mean, “I’m high-status,” or “My baby is high-value,” specifically, more precious than someone else’s? »

Bien que le terme "grossesse à risques", au sens littéral, implique un risque accru de mauvais résultat (pour la mère ou pour l'enfant), en filigrane se détache l'idée que "risque élevé" équivaut à "valeur élevée". Il arrive qu'il soit difficile de persuader une femme enceinte "à faible risque" de continuer un suivi obstétrical conventionnel. "Mais, je suis à haut risque", dit-elle. Est-ce qu'elle veut dire "j'ai un statut important", ou "mon bébé a une valeur élevée" au sens de "plus précieux que celui des autres" ?

« Women who want to be high-risk (read: special) in their designation are nonetheless hugely risk-averse when it comes to the real thing. Obstetricians have tapped into that fear in daily practice. Vaginal birth after cesarean (VBAC), for example, is associated with a very low although measurable risk of uterine rupture. Presented with the figures and asked to sign a consent for VBAC which spells out that risk, most women now decline. »

Les femmes qui tiennent à être désignées "à haut risque" (entendez : "spéciales") sont toutefois allergiques au moindre risque quand on en vient à la chose réelle. Les obstétriciens exploitent cette peur dans leur pratique quotidienne. L'accouchement vaginal après césarienne (AVAC), par exemple, est associé à un très faible (bien que mesurable) risque de rupture utérine. Lorsqu'on leur présente les statistiques en leur proposant de signer un consentement à un AVAC qur laquel ce risque est mentionné, la plupart des femmes refusent actuellement.

« In the US, we have heard arguments that women are entitled to autonomy in making their birth choices, and that therefore it is ethical to perform cesarean for no reason other than maternal request. Curiously, this vaunted autonomy stops at the door of the labor room. Women are implicitly allowed, or encouraged, to make only those choices which increase the power of the physician and which decrease their own. »

Aux USA nous avons entendu des arguments en faveur de l'autonomie de choix en matière d'accouchement, qui font qu'il serait éthiquement correct de pratiquer une césarienne pour aucune autre raison que la demande de la mère. Mais, bizarrement, cette autonomie proclamée s'arrête à la porte de la salle d'accouchement. On autorise ou encourage les femmes à faire uniquement des choix qui augmentent le pouvoir du médecin et diminuent le leur.

« Childbirth moves, first, out of the home, and now out of the vagina. [...] Childbirth becomes a manufactured experience, shorn of any real risk or real power, one in which the woman is so far alienated from the capabilities of her body that she is only a package on an operating table for a professional to open. »

L'accouchement a commencé par quitter le domicile, et maintenant il quitte le vagin. [...] L'accouchement est devenu une expérience manufacturée, dénuée de tout risque réel et de tout pouvoir réel, dans laquelle la femme est tellement dépossédée des capacités de son corps qu'elle devient un simple emballage déposé sur une table d'opération et qu'un professionnel se charge d'ouvrir.

« While some would object to drawing an analogy between industrial food production and industrial childbirth, I submit that in both cases we see a conversion of a living creature to a commodity, with an emphasis on the end product and a marked disinterest in the natural process over time. Women can be processed through the childbirth machine and handed a baby at the other end, stripping them of their central role at the heart of things, and turning them instead into objects that someone else operates upon. The paradox is this: women wish to be treated as individuals, and assert for themselves a wish to exert control, yet in the commodification and industrialization of childbirth they are so much more likely to be treated as units of production. »

Bien que certains hésiteraient à tracer une analogie entre l'industrie agro-alimentaire et la naissance industrielle, mon point de vue est que dans les deux cas nous assistons à la conversion d'un être vivant en « denrée » (commodity), mettant l'accent sur le produit final au prix d'un désintérêt marqué pour le processus naturel [qui permet cette production]. On peut traiter les femmes dans la machine à accoucher et leur délivrer un enfant au bout de la chaîne, en les arrachant à leur rôle essentiel dans ce processus, de sorte qu'elles deviennent des objets sur lesquels quelqu'un d'autre intervient. Le paradoxe est ici : alors que les femmes tiennent à être respectées en tant qu'individus, affirmant leur souhait de garder l'initiative du contrôle, il se trouve que dans la marchandisation (commodification) et l'industrialisation de l'accouchement elles ont plus de chances d'être traitées comme des unités de production.

« But maybe, just maybe, there’s a backlash coming. An entire generation of American women fed their infants artificial formula because they were told it was modern, convenient, and better for their babies. Decades of medical progress later, two-thirds of mothers at least attempt breastfeeding. (Wright 2001) The women’s movement has challenged the hegemony of the medical profession in the past. (Kaiser and Kaiser, 1974) »

Peut-être, mais seulement peut-être, un retournement est en train de se produire. Toute une génération de femmes américaines ont nourri leurs enfants au biberon parce qu'on leur avait expliqué que c'était moderne, pratique, et meilleur pour les bébés. Après des décennies de progrès médical, les deux-tiers des mères font au moins l'essai de l'allaitement au sein (Wright 2001). Dans le passé, le mouvement des femmes a déjà défié l'hégémonie de la profession médicale (Kaiser and Kaiser, 1974).

« Do we really believe that industrial obstetrics is the best model for ourselves and our children? We must clearly understand that real autonomy does not mean cesarean on request, but instead a spectrum of birth options that honor women’s authentic choices. »

Est-ce que nous croyons vraiment que l'obstétrique industrielle est le meilleur modèle pour nous-mêmes et nos enfants ? Il nous faut comprendre clairement que la véritable autonomie ne veut pas dire la césarienne à la demande, mais plutôt un large éventail d'options qui respecteront les choix authentiques des femmes.

Argument (français) :

Traduit en français et publié dans Rev Medecine perinat, voir texte (URL Ciane wiki)

Argument (English):

Argumento (português):

Keywords :

c-section/caesarean ; history, sociology ; psychology

Author of this record :

Bernard Bel

New expert query ---  New simple query

Creating new record

This database is managed by Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, http://afar.info)
affiliated with Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
It is fed by the voluntary contributions of persons interested in the sharing of scientific data.
If you agree with this project, you can support us in several ways:
(1) becoming a member of AFAR
(2) financially supporting AFAR
(3) contributing to this database if you have a minimum training in scientific documentation.